Ses habitats Imprimer
Mercredi, 02 Mars 2011 14:15

Qu’est-ce qu’un habitat d’intérêt communautaire, un habitat naturel, un habitat d’espèces… ?

(Rédaction empruntée au CPIE des Causses méridionaux)

Extrait de l’article L.414-1 du code de l’environnement : « Les sites Natura 2000 font l'objet de mesures destinées à conserver ou à rétablir dans un état favorable à leur maintien à long terme les habitats naturels et les populations des espèces de faune et de flore sauvages qui ont justifié leur délimitation ». Les sites Natura 2000 font également l'objet de mesures de prévention appropriées pour éviter la détérioration de ces mêmes habitats naturels et les perturbations de nature à affecter de façon significative ces mêmes espèces.

- Les habitats et les espèces concernés par ces mesures sont :Les habitats naturels figurant à l’annexe I de la Directive « Habitats »,

- Les habitats d’espèces figurant à l’annexe II de la Directive « Habitats » ou à l’annexe I de la directive « Oiseaux » ainsi que les espèces d’oiseaux migratrices régulières.

En fonction de leur statut, ils sont dits d’intérêt communautaire ou prioritaires :

- Les habitats naturels ou les espèces remarquables, en danger, vulnérables, rares ou propres à un territoire (endémiques) sont qualifiés d’intérêt communautaire.

- Les habitats naturels et les espèces pour la conservation desquels l’Union Européenne porte une responsabilité particulière sont dits « prioritaires » au titre de la directive « Habitats ». Une * est accolée au nom d’un habitat ou d’une espèce lorsqu’ils sont prioritaires.

 

Définitions :

Un habitat naturel est une zone terrestre ou aquatique qui se distingue par ses caractéristiques géographiques, physiques et biologiques, qu’elles soient naturelles ou semi-naturelles. Il peut s’agir d’un grand type de milieu (estuaire, grand cours d’eau, dunes, etc.) ou d’écosystème plus restreint (tourbière de pente, pelouse calcaire, etc.).

Un habitat d’espèces est un milieu défini par des facteurs physiques et biologiques spécifiques où vit l’espèce, à l’un des stades de son cycle biologique, et pour l’ensemble de ses activités vitales (reproduction, alimentation, repos, etc.).

Le terme « habitat » est utilisé pour mentionner l’ensemble des habitats, qu’ils soient habitats naturels ou habitats d’espèces.

Le site de la vallée du Galeizon a été transmis à la Commission européenne au titre de la directive « Habitats » car il abrite plusieurs habitats et espèces figurant aux annexes I et II de cette même directive.



Habitats naturels prioritaires

pinus_nigra_salzmannii_fg01

 

*Mares temporaires méditerranéennes à Isoètes

*Communautés des sources et suintements carbonatés (sources pétrifiantes)

*Aulnaies-frênaies des petits ruisseaux

*Pinèdes sub-méditerranéennes de pins noirs endémiques : Pin de Salzmann

 

 

Pin de Salzmann (Pinus salzmannii)



Habitats naturels d'intérêt communautaire


Eaux oligo-mésotrophes calcaires avec végétation benthique à Chara ssp. 

Saulaies riveraines des cours d’eau des Pyrénées et des Cévennes et Saulaies méditerranéennes à Saule pourpre et Saponaire officinale

Végétation pionnière des rivières méditerranéennes à Glaucière jaune et Scrophulaire des chiens

Landes sèches thermo-atlantiques 

Landes à Genêt purgatif du Massif Central 

Junipéraies à Genévrier oxycèdre et Junipéraies méditerranéennes à Genévrier commun 

Pelouses sèches semi-naturelles et faciès d’embuissonnement sur calcaire 

Roches siliceuses avec végétation pionnière du Sedo-Scleranthion 

Falaises siliceuses des Cévennes

Pelouses maigres de fauche de basse altitude (Alopecurus pratensis, Sanguisorba officinalis)

Châtaigneraies cévenoles collinéennes


 

 castanea_sativa

 

 






Châtaignier (Castanea sativa)




Source image : Wikimediacommons.org